Programmation et événements

Voir Grand
Foire aux carrières
Programmation spéciale

Voir Grandlogo du voir grand

La série de causeries Voir Grand se tient tout au long du Congrès et rassemble des universitaires de renom et des personnalités publiques qui présentent des recherches, des idées et des solutions avant-gardistes aux questions et problèmes cruciaux de notre époque. La série est ouverte à tou.te.s les congressistes inscrit.e.s et aux membres du grand public qui s'inscrivent avec un laissez-passer communautaire.

La série de causeries Voir Grand au Congrès est l’occasion idéales, lors du Congrès annuel des sciences humaines, pour les universitaires, les chercheur.euse.s, les praticien.ne.s et les décideur.euse.s politiques de partager des idées et des solutions pour une société plus innovante, plus progressiste et plus inclusive.

Réservez la date sur votre calendrier pour Voir Grand

Qui peut participer à Voir Grand? 

La causeries Voir Grand sont des événements ouverts. Elles sont ouvertes à tous les participant.e.s inscrit.e.s à une conférence, ainsi qu’aux membres du public en possession d’un laissez-passer communautaire valide. 

Jeudi 13 juin - 17:15 à 18:15  

Alors que l'intelligence artificielle prend de l'ampleur et de l'importance, comment pouvons-nous garantir une utilisation plus responsable et plus équitable de cette technologie? Notre éminent panel abordera ce sujet et plus encore en discutant du droit et de la réglementation de l'IA, de l'éthique de l'IA et des algorithmes d'IA, et de l'impact de l'IA sur les droits de la personne, l'équité et la justice sociale d'un point de vue mondial. 

 

Jocelyn Maclure headshot

Dr. Jocelyn Maclure

Jocelyn Maclure, FRSC, est professeur titulaire de philosophie et titulaire de la Chaire Jarislowsky sur la nature humaine et la technologie. D'abord connu pour ses travaux en philosophie morale, politique et juridique, il s'intéresse aujourd'hui principalement aux questions philosophiques spéculatives et pratiques soulevées par les progrès de l'intelligence artificielle. Ses récentes publications sont parues dans des revues telles que « Minds and Machines », « AI & Ethics », et « AI & Society. » En 2023, il a été professeur invité Mercator pour l'IA dans le contexte humain à l'Université de Bonn. En dehors du milieu universitaire, il a présidé la Commission sur l'éthique en science et en technologie - un organisme consultatif du gouvernement du Québec - de 2017 à 2024, a siégé au comité scientifique de la Déclaration de Montréal pour un développement responsable de l'IA et a contribué au rapport Prêt pour l'IA du Conseil de l'innovation de 2024 : Répondre au défi du développement et du déploiement responsables de l'IA au Québec. 

 

Céline Castets-Renard headshot

Céline Castets-Renard

Céline Castets-Renard est titulaire de la Chaire de recherche de l'université d'Ottawa IA responsable à l'échelle mondiale. Elle est aussi titulaire d'une chaire de recheche Law, Accountability and Social Trust in AI au sein d'ANITI (Artificial and Natural Intelligence Toulouse Institute) (ANR-3IA). Elle est membre experte de l'Observatoire de l'économie des plateformes en ligne à la Commission européenne. Elle est membre junior honoraire de l'Institut Universitaire de France et affiliée à l'Internet Society Project à la Faculté de droit de l'Université de Yale. 

Dimanche 16 juin - 12:15 à 13:15  

Comment préserver et renouveler durablement les langues et les cultures autochtones aujourd'hui et pour les générations à venir? Découvrez les approches novatrices utilisées dans l'apprentissage des langues autochtones et le rôle essentiel de la recherche basée sur les archives linguistiques lors de cette table ronde instructive. Découvrez l'importance de l'immersion des adultes et de l'apprentissage des langues dans la progression du renouvellement des Kanien'kéha, et plongez-vous dans la jonction entre les archives linguistiques autochtones, l'intelligence artificielle et la technologie. 

 

Metallic

Dr. Janine Elizabeth Metallic

Janine Elizabeth Metallic, membre de la Première Nation Listuguj Mi'gmaq, est titulaire d'un doctorat en études pédagogiques et est trilingue, parlant le Mi'gmaw (sa langue maternelle), l'anglais et le français. Elle est actuellement professeure adjointe (éducation autochtone) au département d'études intégrées de l'Université McGill.  

Professeure Metallic accorde une grande importance aux leçons linguistiques qu'elle a apprises de ses parents, des membres de sa famille et de sa communauté, et qui constituent le fondement de son travail. Forte d'une expérience de plusieurs années en tant que consultante et éducatrice linguistique, Professeure Metallic a apporté une contribution significative dans ce domaine. Dans son enseignement des méthodologies de recherche autochtone, elle met l'accent sur la continuité culturelle, la résurgence, et s'intéresse de près à l'apprentissage des langues en général, y compris à l'application de méthodologies fondées sur la parenté et la relationnalité.    

Dédiée au mentorat, elle guide trois étudiant.e.s doctorant.e.s autochtones dans des recherches dirigées par des Autochtones et fondées sur la communauté. Démontrant son engagement pour la revitalisation des langues, elle apprend actuellement le Kanien'kéha. Au Congrès 2024, la Professeure Metallic discutera de ses expériences d'apprentissage de la langue et de son parcours de chercheuse en revitalisation des langues autochtones, donnant un aperçu des défis et des triomphes des efforts de préservation de la langue avec humilité et une perspective pratique.

 

Ryan DeCaire headshot

Ryan DeCaire

Ryan DeCaire est Kanien'kehá:ka et est né et a grandi dans le territoire Mohawk de Wáhta, en Ontario. Ryan est un professionnel de la revitalisation de la langue Kanien'kéha (langue Mohawk), un enseignant, un apprenant, et est actuellement professeur associé au département de linguistique et au centre d'études autochtones de l'Université de Toronto, ainsi qu'instructeur et concepteur de programmes d'études à l'école d'immersion pour adultes Onkwawenna Kentyohwa à Ohswé:ken (Six Nations, Ontario). Ses travaux portent sur l'acquisition et l'utilisation des langues par les adultes dans le cadre de la revitalisation des langues Autochtone, et plus particulièrement sur les programmes d'immersion pour adultes dans le cadre du développement d'adultes parlant le Kanien'kéha à un niveau avancé. Ryan a obtenu son doctorat de Ka Haka ʻUla Keʻelikōlani, le collège de la langue hawaïenne, en revitalisation de la langue et de la culture autochtones et hawaienne à l'université d'Hawaï à Hilo. 

Mskwaankwad Rice headshot

Mskwaankwad Rice

Mskwaankwad Rice est originaire de la Première nation Waasaaksing et est doctorant en linguistique à l'université du Minnesota. En tant qu'apprenant L2 de sa langue maternelle, il s'intéresse à tout ce qui touche à l'Ojibwé (endonymement connu sous le nom de Nishnaabemwin dans son dialecte d'origine) et c'est son travail de récupération de la langue qui l'a poussé à l'étude formelle de la linguistique. Il s'intéresse à la syntaxe et à la sémantique pour leur importance en tant qu'outils de démystification de la grammaire complexe de l'Ojibwé, car cela peut aider les apprenant.e.s à assimiler la langue. En dehors du milieu universitaire, il s'occupe notamment d'un programme d'immersion en Nishnaabemwin intitulé Eshki-nishnaabemjig, qu'il a co-fondé avec deux boursier.ère.s. Il co-anime également un balado intitulé « The Language », dans lequel lui et sa collègue Miigwanaabiikwe discutent de tout ce qui a trait à la récupération et à l'expérience de la langue seconde. Il a également travaillé pour la station de radio locale de sa réserve, CHRZ Rez91, et a ainsi créé de nombreux cours quotidiens de langue Nishnaabemwin, complétés par des vidéos pédagogiques. 

Lundi 17 juin - 12:15 à 13:15  

Comment pouvons-nous faire face de façon concertée aux immenses défis posés par les changements climatiques et combattre l'injustice environnementale? Joignez-vous à un panel d’expert.e.s qui discuteront de la jonction entre le racisme environnemental, des droits des personnes handicapées et des inégalités liées aux changements climatiques dans les communautés autochtones, noires, racisées, ainsi que dans les communautés vivant avec des handicaps et des maladies mentales à travers le Canada. Ce panel vous permettra de découvrir des approches intégrant le handicap afin de faire face à la crise climatique, et d'envisager des avenirs durables alternatifs ancrés dans une justice environnementale autonome et autochtone.

 

Ingrid Waldron Headshot

Dr. Ingrid Waldron

Ingrid Waldron est professeure et titulaire de la Chaire HOPE sur la paix et la santé dans le cadre du programme Global Peace and Social Justice de la faculté des sciences humaines de l'Université McMaster. Ses recherches portent sur la justice environnementale et climatique dans les communautés noires, autochtones et autres communautés racialisées, sur la maladie mentale et la démence dans les communautés noires, et sur le COVID-19 dans les communautés noires et sud-asiatiques. Ingrid est l'auteure du livre « There's Something in the Water : Environmental Racism in Autochtone and Black Communities, » qui a été adapté en 2020 en un documentaire Netflix du même nom et a été coproduit par Waldron, l'acteur Elliot Page et Ian Daniel. Elle est la fondatrice et directrice du projet ENRICH (Projet sur la nocivité environnementale, les inégalités raciales et la santé communautaire) et a participé à l'élaboration du projet de loi fédéral d'initiative parlementaire intitulé « Stratégie nationale concernant le racisme environnemental et la justice environnementale » (projet de loi C-226). Le projet de loi C-226 est maintenant au Sénat, où il pourrait devenir la première loi sur le racisme environnemental au Canada. Professeure Waldron rédige actuellement son prochain livre intitulé « From the Enlightenment to Black Lives Matter : The Impact of Racial Trauma on Mental Health in Black Communities, » qui retracera les expériences de traumatisme racial dans les communautés noires d'Amérique du Nord et du Royaume-Uni, de l'époque coloniale à nos jours.  

 

Sebastien Jodion headshot

Dr. Sébastien Jodoin

Sébastien Jodoin, Directeur du Disability-Inclusive Climate Action Research Program. Il est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les droits de la personne, la santé et l'environnement. S'appuyant sur son expérience de la sclérose en plaques, le Professeur Jodoin a cofondé et dirige le Disability-Inclusive Climate Action Research Program, une initiative pionnière visant à générer, coproduire et traduire les connaissances aux intersections du handicap et de la justice climatique. Son travail dans ce domaine a été cité par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat et le Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, et a été couvert par des médias du monde entier, notamment Associated Press, CBC, BBC et The Guardian. 

 

Angele Alook headshot

Angele Alook

Angele Alook est professeure adjointe à la School of Gender, Sexuality and Women's Studies de l'université York. Elle est membre de la nation Crie de Bigstone, dans le territoire du Traité 8, où elle a mené des recherches sur la sociologie de la famille et du travail, l'extraction des ressources, les transitions entre l'école et le travail, l'identité autochtone et la recherche de la bonne vie (miyo-pimatisiwin) dans l'équilibre entre le travail et la vie privée. Ses recherches les plus récentes portent sur une transition équitable vers l'abandon des combustibles fossiles, les économies autochtones solidaires et la justice climatique autochtone. Elle est coauteur d'un livre canadien à succès intitulé « The End of This World : Climate Justice in so-called Canada", publié en 2023 par Between the Line Publishing. 

Mercredi 19 juin - 12:15 à 13:15

Face aux menaces croissantes qui pèsent sur la démocratie, que peut-on faire pour promouvoir une communauté politique durable? Rejoignez-nous pour une discussion stimulante sur la polarisation politique, l'injustice sociale et la propagation de la désinformation au Canada, animée par d'éminent.e.s chercheur.euse.s, journalistes et défenseur.euse.s de l'engagement civique, afin de découvrir ce qu'il faut faire pour contrer ces défis et favoriser une société plus juste et plus inclusive.

  

Omayra Issa headshot

Omayra Issa

Omayra Issa est une journaliste primée et membre de l’équipe de chefs d’antenne de CPAC qui branche la population canadienne à sa démocratie. Ancienne reporter nationale de CBC News, Mme Issa a été correspondante dans le cadre des émissions phares The National et World at Six. Elle a aussi cocréé et coproduit la série novatrice « Black on the Prairies », qui a été reconnue à l’échelle internationale et vue par un million de personnes. Son travail a mené à des changements significatifs en matière de politiques de l’enseignement en Saskatchewan, et cette initiative a remporté plusieurs prix de l'Association de radio, télévision et informations numériques (RTDNA Canada) ainsi que des Prix d’excellence en publication numérique. Par la suite, Omayra est devenue la première femme noire journaliste à prononcer la prestigieuse conférence Kesterton sur le journalisme, à  

l'Université de Carleton.Mme Issa a entamé sa carrière à Radio-Canada à Saskatoon et a été chef d’antenne du Téléjournal Saskatchewan. Cette journaliste chevronnée a réalisé des contenus  percutants pour la télévision, la radio et les plateformes numériques en anglais et en français. Mme Issa a été nommée au palmarès « Canada’s Top 100 Black Women to Watch » en 2019 et a figuré parmi les finalistes des Prix Femmes de mérite du YWCA. Ancienne membre du conseil d’administration de l’Association canadienne des journalistes, elle agit encore à titre de mentore auprès des journalistes en début de carrière. Grâce à sa perspective rafraîchissante, la voix de Mme Issa contribue à orienter les conversations nationales concernant l'inclusion et la diversité dans les salles de rédaction. Par ses récits et ses initiatives, elle fait avancer les améliorations qui touchent aux fondements du journalisme au Canada. 

 

Colette Brin headshot

Dr. Colette Brin

Colette Brin est professeure titulaire au Département d'information et de communication de l'Université Laval et directrice du Centre d'études sur les médias. Dans sa carrière de recherche depuis près de 30 ans, elle a étudié divers enjeux contemporains des entreprises de presse, de la convergence des salles de rédaction et la baisse des effectifs journalistiques aux pratiques d’information en ligne des publics et à la désinformation. Elle a récemment co-dirigé avec Véronique Guèvremont un ouvrage collectif intitulé Intelligence artificielle, culture et médias aux Presses de l’Université Laval.

Foire aux carrièreslogo de la foire aux carriers

La Foire aux carrières est une série d'ateliers de développement professionnel où chacun.e, allant des étudiant.e.s diplômé.e.s aux membres établis du corps enseignant, peut apprendre à publier et à commercialiser ses recherches, à améliorer ses compétences en matière de planification de cours et d'enseignement et à se renseigner sur les carrières en dehors du milieu universitaire.

Tout le monde, allant des étudiant.e.s diplômé.e.s aux universitaires établi.e.s, peut bénéficier de la participation à la Foire aux carrières, notre série d'ateliers de développement professionnel. Animés par des expert.e.s du secteur, ces ateliers abordent un large éventail de sujets, allant de la publication et de la communication de la recherche à l'avancement des carrières universitaires, en passant par la découverte des possibilités de carrière en dehors du monde universitaire. 

Revoir l'atelier Foire aux carrières de l'INKE, disponible à la demande sur la plateforme virtuelle du congrès.

Consultez toutes les séances de la Foire aux carrières dans le calendrier des événements > 

Qui peut participer à la Foire aux carrières? 

Les ateliers de la Foire aux carrières sont des événements ouverts. Ils sont ouverts à tous les participant.e.s inscrit.e.s à une conférence, ainsi qu’aux membres du public en possession d’un laissez-passer communautaire valide. 

Programmation spéciale

La programmation spéciale du Congrès est une série d'événements interdisciplinaires de haut niveau organisés en étroite collaboration avec des organisations partenaires. En tant qu'événements ouverts du Congrès, tou.te.s les participant.e.s au Congrès et les membres du public inscrit.e.s avec un laissez-passer communautaire peuvent y assister. Découvrez la programmation passionnante de cette année:

Le 13 juin 2024 | 13:00 - 14:30 HE

Chaque année, le Programme de stage parlementaire (PSP) permet à 12 jeunes Diplômế.e.s universitaires de venir à Ottawa pour acquérir une expérience travail-études non partisane auprès de députés du gouvernement et de l'opposition. Ce panel présentera une sélection de travaux novateurs des stagiaires parlementaires de 2023-24, qui utilisent un ensemble diversifié de méthodes - y compris des enquêtes, des entrevues, des études juridiques, des études de cas, de l'étude quantitative des débats parlementaires - pour explorer un éventail de sujets urgents. 

En savoir plus.

PIP group photo

 

Présenté en partenariat avec la Programme de stage parlementaire.

PIP logo

Veuillez noter que le Symposium canadien des revues savantes a été reporté et n'aura pas lieu pendant le Congrès. Restez à l'écoute pour de futures annonces sur la façon dont vous pouvez y participer.

Coalition Publica logo

13 juin 2024 | 12:15 - 13:30 HE

Rejoignez-nous pour une discussion enrichissante avec trois remarquables innovateur.rice.s présenté.e.s dans le nouveau livre, Canadians Who Innovate : The Trailblazers and Ideas That Are Changing the World de Roseann O'Reilly Runte, présidente-directrice générale de la Fondation canadienne pour l'innovation et ancienne présidente de la Fédération des sciences humaines. Les conférencier.ère.s partageront leurs parcours inspirants et donneront un aperçu des défis qu'ils/elles ont relevés et des percées qu'ils/elles ont réalisées.

En savoir plus.

Présenté en partenariat avec le Fondation canadienne pour l'innovation

20 juin 2024 | 12:15 - 13:15 HE

Le National Endowment for the Humanities (NEH) est la seule agence fédérale américaine dédiée au financement des sciences humaines. Aujourd'hui, alors que les États-Unis sont confrontés à des menaces existentielles pour leur démocratie, à un racisme systémique persistant et à des changements climatiques, les sciences humaines sont plus essentielles que jamais. Sous la direction de la présidente Shelly C. Lowe (Navajo), la première Amérindienne à diriger l'agence, le NEH travaille avec des partenaires pour tirer parti des sciences humaines afin de renforcer la démocratie de la nation, de faire progresser l'équité et l'accessibilité pour tou.te.s, et de faire face aux changements climatiques. 

En savoir plus.

Présenté en partenariat avec le Conseil de recherches en sciences humaines et le National Endowment for the Humanities.

15 juin 2024 | 10:00 - 11:00 HE

Quel est l'impact de la crise climatique sur les universités et les établissements d'enseignement supérieur? Comment le milieu universitaire peut-il y répondre? Dans cette présentation, nous commençons par l’exploration des nombreuses facettes de ces questions. Nous étudierons l'intersection entre le réchauffement climatique et les installations physiques d'un campus, avant d'examiner comment la recherche universitaire peut faire face à la crise en cours. Par la suite, nous examinons comment l'éducation supérieure peut mieux enseigner la future génération pour la préparer au nouveau monde. Pour l'enseignement comme pour la recherche, nous évaluons les questions de préservation des ressources, de soutien au corps enseignant et au personnel, et de respect de l'expérience des étudiant.e.s.

Ensuite, nous explorons le terrain complexe de la façon dont les universitaires peuvent s'engager dans le monde de l'Anthropocène, en commençant par les communautés locales avant d'élargir les possibilités d'études publiques, d'activisme et de collaboration. Nous concluons en poussant ces questions plus loin dans l'avenir, lorsque la génération Z deviendra des professeur.e.s et des administrateur.trice.s, puis des chefs de file du secteur postsecondaire. Comment pouvons-nous agir au mieux aujourd'hui pour préparer les universités aux décennies futures? 

En savoir plus.