Avis aux médias : Le 30 mai à l’Université Ryerson, la professeure Homa Hoodfar, ancienne prisonnière d’opinion, discutera des conséquences de la fermeture des frontières sur la recherche et la démocratie en compagnie d’autres universitaires de marque

Actualité
29 mai 2017

Une discussion publique sur les conséquences de la fermeture des frontières sur la recherche, l’enseignement et la démocratie sera présentée dans le cadre du Congrès des sciences humaines 2017. 

ÉVÉNEMENT : Frontières ouvertes, esprits ouverts : l’université à l’ère de l’isolation

DATE : Mardi 30 mai 2017

HEURE : De 18 h 00 à 19 h 00

LIEU : IMA-Image Arts 307 – Lecture and Screening Room

           School of Image Arts

           Campus de l’Université Ryerson

           122 Bond St, Toronto (Ontario)  

Cette discussion abordera les conséquences d’une restriction de la libre circulation des personnes et des idées, les politiques qui ciblent les musulmans et d’autres minorités, et examinera comment les chercheurs en sciences humaines peuvent nous aider à comprendre et à relever ces défis.

Homa Hoodfar, professeure d’anthropologie à l’Université Concordia, a été détenue plus de 100 jours l’an dernier à la tristement célèbre prison d’Evin de Téhéran. Elle animera la discussion avec les conférenciers suivants :

Mohamed Lachemi, recteur, Université Ryerson (mot d’ouverture)

Bessma Momani, agrégée supérieure de recherche au Centre for International Governance, University of Waterloo

Anver Saloojee, vice-recteur adjoint, International, Université Ryerson.

Stephen Toope, président de la Fédération des sciences humaines (mot de la fin) 

Le public et les médias peuvent assister gratuitement à cette discussion.

– 30 –

À propos du Congrès

Organisé par la Fédération des sciences humaines, le Congrès est la plus vaste conférence interdisciplinaire au Canada et une des plus importantes dans le monde. Parvenu à sa 86e année, le Congrès réunit plus de 70 associations universitaires qui représentent un vaste éventail de disciplines dans le domaine des sciences humaines, y compris la littérature, l’histoire, l’art dramatique, les études cinématographiques, les sciences de l’éducation, la musique, la sociologie, la géographie, le travail social et beaucoup d’autres champs de recherche. Le Congrès 2017 est accueilli par l’Université Ryerson. Pour de plus amples renseignements, allez à www.congres2017.ca.

À propos de la Fédération

La Fédération des sciences humaines œuvre à la mise en valeur de la recherche et de l’enseignement pour l’avancement d’une société inclusive, démocratique et prospère. La Fédération regroupe aujourd’hui plus de 160 universités, institutions et sociétés savantes représentant 91 000 chercheurs, membres du corps enseignant et étudiants au Canada. Elle organise le plus grand rassemblement d’universitaires au Canada à l’occasion du Congrès des sciences humaines, qui attire plus de 8 000 personnes chaque année. Pour plus de renseignements au sujet de la Fédération, visitez www.idees-ideas.ca.

Contacts médias

Nicola Katz

Gestionnaire des communications

Fédération des sciences humaines

Mobile : 613-282-3489

nkatz@ideas-idees.ca

 

Le texte lit : Congrès en Conversation. Photo de Nehal El-Hadi et Kshamta Hunter. Le text lit : Partie II avec Kshamta Hunter.
Balado

Congrès en Conversation - Partie II avec Kshamta Hunter

← Page d'accueil du balado Voir Grand​​ Prochain épisode → Introduction | À propos de l'invitée | La recherche de Kshamta Hunter au Congrès | Transcription | Suivez nous Introduction Bienvenue au Congrès en Conversation, une série spéciale présentée...