Le Congrès 2023 aura lieu sur les campus Keele et Glendon de l’Université York, à Toronto, où jusqu’à 10 000 chercheur.euse.s, étudiant.e.s aux cycles supérieurs et praticien.ne.s du domaine des sciences humaines se réuniront afin de partager le fruit de leurs recherches en personne, dans la foulée de la pandémie de COVID-19. La conférence soutiendra l’équité, la diversité, l’inclusion, et la décolonisation (EDID), et, s’appuyant sur le premier Congrès virtuel de 2021, offrira des composantes virtuelles afin de permettre à des participant.e.s d’y assister à distance.
 

Lire l'annonce du partenariat

À propos du thème

Le thème du Congrès 2023 sera Confronter le passé, réimaginer l’avenir.

Le Congrès 2023 s’appuiera sur les leçons provenant des mouvements Black Lives Matter et Idle No More, de la Commission de vérité et réconciliation et de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées. Il nous amènera à renouveler notre réflexion pour cultiver des relations non hiérarchiques dans le respect des différences humaines, tout en protégeant l’environnement duquel nous dépendons.

Ce thème s’inspire également de la vision d’Andrea Davis, professeure agrégée et responsable universitaire du Congrès 2023, et de sa collaboration avec les membres de la communauté de l’Université York.

Sur le thème Confronter le passé, réimaginer l’avenir, le Congrès mettra en valeur les connaissances et les cultures noires et autochtones. Il offrira également aux chercheur.euse.s, aux étudiant.e.s aux cycles supérieurs, aux décideur.euse.s et aux membres du milieu un cadre où échanger sur leurs différents points de vue et diverses idées afin de discuter des enjeux cruciaux et urgents auxquels le monde est confronté.
 

Lire le thème complet Lire l'annonce du thème

À propos du logo

Congress 2023 logo

Seed for Tomorrow (Semences pour l’avenir)

Le logo « Seed for Tomorrow » (Semences pour l’avenir) illustre le thème du Congrès qui aborde la justice raciale et climatique, ainsi que l’invitation à travailler en collaboration afin de nous soucier des autres et de l’environnement.

Les couleurs pourpre et rouge du logo représentent de façon édifiante les traditions des peuples Anishinaabek et Haudenosaunee. Pour les peuples Haudenosaunee, le violet représente la couleur qui provient des coquilles de palourdes quahog utilisées pour fabriquer les ceintures Wampum (notamment celle qui fait référence au Traité du bol à une seule cuillère). Le violet est donc associé à la Confédération Haudenosaunee et représente la gouvernance, la mobilisation, la mémoire et les relations, comme c’est le cas des ceintures Wampum. Cette allusion appuie la reconnaissance des territoires par l’Université York et sa référence au Traité du bol à une seule cuillère. Dans la tradition Anishinaabek, le rouge fait référence à l’« amour » et à l’« avenir » (en fonction des enseignements et de l’emplacement géographique de la personne). Cette idée de l’amour pour les générations futures représente le thème du Congrès de façon particulièrement édifiante.

La représentation des mains en violet renforce l’accent mis sur la diversité humaine et le relationnel, en mettant la blanchité de côté pour faire la place aux chercheur.euse.s et aux penseur.euse.s noir.e.s, autochtones, de couleur et autres, au-delà de leurs différences raciales, culturelles, linguistiques et de genre. Le caractère opportun de la référence au printemps et à l’été (période où se tient le Congrès) et l’accent mis sur les mains en tant qu’élément nourricier, ainsi que la plante qui les relie et qui y croît comme si elle y prenait ses racines, représentent ensemble un symbole édifiant. Le placement des mains en forme de coupe suggère une position de supplication et d’humilité. En nous invitant à nous soucier sincèrement de la terre et des autres, le logo renvoie à l’appel du thème qui est le suivant : « une co-mobilisation active et significative et un engagement à faire preuve de patience et de bienveillance dans le processus difficile qui accompagne le changement des systèmes de croyances et du monde qui nous entoure ».

La fraise, première baie de la saison, souvent appelée baie du cœur en raison de sa forme, est une source importante de nourriture et de médicaments dans de nombreuses cultures autochtones de l’île de la Tortue. En tant que baie du cœur, elle reflète l’idée d’amour et un sens d’humanité commune. En tant que baie dont les « graines » poussent à l’extérieur, la fraise représente également l’objectif créatif du logo « Seed for Tomorrow » (Semences pour l’avenir) de manière édifiante. La couleur grise des fleurs et des nervures des feuilles remet en question les hypothèses normatives et représente le juste milieu entre l’absolu du noir et du blanc, ainsi que le refus des modèles coloniaux de pensée binaire.

À propos de l'Université York 

L’Université York est une université urbaine moderne qui compte plusieurs campus, située à Toronto, en Ontario. Avec l’aide d’un groupe diversifié d’étudiant.e.s, de professeur.e.s, d’employé.e.s, d’ancien.ne.s étudiant.e.s et de partenaires, nous offrons un point de vue unique à l’échelle mondiale pour contribuer à résoudre les défis sociaux, à inspirer des changements positifs et à préparer nos étudiant.e.s à la réussite. Le campus Glendon, entièrement bilingue, de l’Université York est le siège du Centre d’excellence pour les études postsecondaires en français et bilingues dans le sud de l’Ontario. Les campus de l’Université York situés au Costa Rica et en Inde offrent aux étudiant.e.s des occasions d’apprentissage transnationales et des programmes novateurs. Ensemble, nous pouvons faire ce qu’il faut pour nos communautés, notre planète et notre avenir.

Rencontrez votre équipe de direction du Congrès 2023
 

Andrea Davis

Andrea Davis

Responsable académique du Congrès 2023, Université York

Headshot of Rhonda Lenton

Rhonda Lenton

Rectrice, Université York

Headshot of Mike DeGagné

Mike DeGagné

Président, Conseil d'administration, Fédération des sciences humaines
​​​

 

Organisé par :

Logo de la Fédération SH